Un jour, discutant avec des amis, nous nous sommes mis à imaginer notre « immeuble de rêve » avec bien sûr pas loin de chez nous, commerces, écoles, et centres de loisirs (restaurants, théâtres, emplois, etc…)

Nous le voulions à la fois pour des personnes seules, des familles nombreuses, des personnes en situation de handicap, réduire nos factures d’électricité et de gaz, ainsi que de chauffage, de clim, etc …

Voici un aperçu de ce que cela a donné :

Afin de réduire le coût de la construction « inclusive » tout en ayant des logements confortables et en réduisant la dépense carbone
– Assouplir les normes de plus en plus contraignantes et parfois inutiles
– On ne construit plus de « barres », ni de zones pavillonnaires. A la place quelques éléments de réflexions :
– Immeubles sur pilotis (pas seulement en zone inondable)
– Parkings obligatoires dans tous les immeubles (les immeubles sur pilotis permettent d’imaginer des stationnements) – Attention toutefois aux crues qui déportent les voitures
– Immeuble de 5 étages maximum avec terrasses pouvant supporter des plantations (le cinquième étage pouvant être des duplex) ce qui fait des habitations dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à vingt-huit mètres au plus au-dessus du sol utilement accessible aux engins des services de secours et de lutte contre l’incendie. Ce qui évite les colonnes sèches et réduit les coûts.
– Jardins ou cours intérieurs
– Pour un désenfumage naturel , corridors en colimaçon à l’air libre (rampe obligatoire jusqu’au 4eme), ainsi que paliers et escaliers,
– Appartement réservés en priorité aux personnes âgées et aux handicapés en fauteuil roulant, seulement en rez de chaussé surélevé et/ou premier si commerce au rez-de-chaussé. (la rampe permettant d’accéder sans ascenseur)
– Pas d’ascenseur

– Largeur minimum des portes : 90 cm
– Pas de gaz. Le tout électrique (un seul abonnement pour l’habitant et réduction des frais de construction)
– Internet et télévision reliés par CPL (évite câble et Wifi)
– Chauffage individuel, pas de collectif
– Principes de ventilation de refroidissement naturel 

Avec bien sûr des matériaux de construction adéquats pour aussi bien lutter contre le froid que contre le chaud.

On peut toujours rêver qu’un jour nos municipalités veillent bien signer ces permis de construire.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This